Chapitre 1

La hiérarchie des organes d’expression : le corps d’abord, bras et mains ensuite, enfin, visage. Je jure de faire le possible, tout le possible, rien que le possible.

L'esprit est égalitaire et le corps ne l'est pas. Ce qui n'est point mobilisé doit donc être immobilisé. Tout le monde le sait mais il faut le dire. (...) Il faut vouloir ne pas bouger. (...) L'immobilité est un acte et en l'occurence, passionné.

A- Les organes simples et composés sur le plan de la latéralité

Inclinaisons progessives
Partant de la verticale / inclinaisons progressives de tête + cou + poitrine + bassin axe contraire + jambes. Le fil à plomb croisant la cheville indique que le poids est à l'extrême.
L'interprétation dynamo-rythmique présuppose le contrôle de l'analyse dissyllabée.

B- Les organes simples et composés sur le plan de la profondeur
C- Les organes simples et composés sur le plan de la rotation

  1. Les essieux
  2. Les grues

La notion, le sens de la verticale est souvent troublée. Ma tête a deux maîtres : le fil à plomb et la ligne moyenne de mon corps. Ils ne sont pas toujours d'accord.

A- Les vertébrés, ou annelés en extension

Rétabli sur la verticale partant d'une courbe
Partant d'une courbe / compensation progressive de tête par cou, marteau par poitrine, buste par ceinture, torse par bassin axe contraire / puis tronc à base fixé causal du rétablissement de tête sur la verticale / à sommet fixé absolu, rétablissement de poitrine puis de bassin sur double flexion et / translation piston.

B- Les belles courbes
C- Les plumes d'autruche
D- Figures sur flexion de jambes incluant les figures de piété
E- Les assoiements et relèvements par rapport au sol