Dans la tête de Proust (pastiche, collage et fabulations) --- en rappel...

21 février au 17 mars 2018
À Espace Libre

Présentée la première fois en février-mars 2017
Voir la PAGE ( revue de presse, photos ... )

Texte et mise en scène Sylvie Moreau
Assistance à la mise en scène Laurence Castonguay Emery
Interprétation Jean Asselin, Réal Bossé, Isabelle Brouillette, Nathalie Claude, Pascal Contamine
Conception Ludovic Bonnier (musique et environnement sonore) avec la collaboration de Frédérike Bédard (voix), Mathieu Marcil (lumières), Sylvie Moreau + David Poisson (scénographie), Charlotte Rouleau (costumes), Suzanne Trépanier (maquillage)
Production OMNIBUS le corps du théâtre

 

L’œuvre elle-même ne doit pas être sacralisée;
à l’adorer, nous oublierons celle dont nous-mêmes sommes peut-être porteurs.
- MARCEL PROUST

« Juste par curiosité, levez la main ceux qui connaissent Marcel Proust et son œuvre? Soyez pas gênés. Y aura pas d’examen et on vérifiera pas de toutes façons… Bon. Que vous le connaissiez ou non, vous êtes peut-être au courant des préjugés existants sur la littérature proustienne : phrases interminables, descriptions vestimentaires superficielles, bourgeoisie de salon, émoi inutile pour un  gâteau, petit garçon à sa maman, fabulations asthmatique d’un homosexuel refoulé… " Louis Ferdinand Céline est hautement supérieur, Balzac a fait bien mieux… "  laissons Céline à sa nuit et Balzac à ses statues. Allons plutôt au lit avec Proust, pour rencontrer les personnages pathétiques et spectaculaires de La Recherche du temps perdu... »

 

Marcel Proust couché dans sa chambre parisienne pendant huit ans pour extirper de son imaginaire sa cathédrale littéraire. Huit ans pour arriver à écrire le mot FIN, puis mourir au bout de son œuvre. Un homme alité dans une chambre à deux murs. Avec lui, surgissant de ses fièvres créatrices, les personnages de sa Recherche du temps perdu qui exhiberont devant nous leurs failles et leur flamboyance pour se faire le reflet d’une société en pleine décadence, celle du début du 20e siècle. Un spectacle où mots et gestes se refusent à dire la même chose, pour le bénéfice de nos imaginations.
Un grand Bal du Souvenir recréé par la tête d’un homme quasi-immobile. Une tempête de corps dans une petite chambre.

L’idée ici n’est pas d’adapter l’œuvre–fleuve, mais d’être les témoins d’un Marcel Proust en train de la rêver, de l’écrire.

 

Je rêvais de faire un show qui donne envie de rêver, d’inventer.
Comme l’œuvre de Proust m’a donné pour toujours l’envie de créer,
de choisir la beauté.
» - SYLVIE MOREAU

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

GROUPES SCOLAIRES

Tarif Groupes scolaires et forfait disponible; téléchargez notre Fiche pédagogique via le lien ci-bas et visitez la section PROJET PÉDAGOGIQUE pour en savoir plus.

FICHE PÉDAGOGIQUE
Fiche pédagogique PROUST 2018.pdf

FORFAIT pour les GROUPES SCOLAIRES
Forfait Groupes scolaires - 2017-2018.pdf

PROUST-rapp_affiche.jpg

Dans la tête de Proust (pastiche, collage et fabulations) | en rappel...
Graphisme par PASCALE GD